BenjaminNouveau De Purepeople Candidat Story Secret 11 A4jR3c5LqS
Og To 1 Sb Nike Air Chicago La High Jordan Defiant SpVzUM
Accueil
Og To 1 Sb Nike Air Chicago La High Jordan Defiant SpVzUM

Journaliste

Og To 1 Sb Nike Air Chicago La High Jordan Defiant SpVzUM
Og To 1 Sb Nike Air Chicago La High Jordan Defiant SpVzUM

Beaucoup de systèmes n’ont toujours pas été patchés, un an et demi après la publication d’un correctif par Microsoft. La sécurité de ces systèmes ne tient qu’à un fil.

Le vendredi 12 mai 2017, une gigantesque attaque informatique avait frappé le monde. Des pirates – probablement nord-coréens – avaient lâché sur Internet un ransomware ultravirulent baptisé WannaCry. Il s’appuyait sur des outils volés à la NSA pour se diffuser à la vitesse de l’éclair. En quelques heures, des centaines de milliers d’ordinateurs Windows ont cessé de fonctionner : PC de bureau, panneaux publicitaires, écrans de contrôle ferroviaires, bornes d’informations, guichets automatiques, etc.

L’attaque a rapidement pu être maîtrisée grâce au génie de Marcus Hutchins, un chercheur en sécurité de la société Kryptos Logic, qui a découvert dans le code de ce malware un « kill switch ». Pour empêcher le blocage des machines, il suffisait de mettre en ligne un site web avec le nom de domaine:

Airgreatest Video On Youtube Michael Jordan ulFK13TJc

iuqerfsodp9ifjaposdfjhgosurijfaewrwergwea[.]com

En effet, à chaque fois que WannaCry s’introduit sur un nouvel ordinateur, il tente de se connecter à ce domaine et ne va chiffrer les données que s’il ne parvient pas à établir de connexion. En mettant en ligne ce site, M. Hutching a donc évité la catastrophe.

Un « trafic dingue »

Pour autant, le risque destructeur de WannaCry n’est pas totalement éliminé. Même si le chiffrement n’est plus activé, il s’avère qu’un grand nombre d’ordinateurs continuent d’être infectés. Jamie Hankins, un collègue de Marcus Hutchins, a récemment analysé le trafic reçu par le kill switch. En l’espace d’une semaine, il a enregistré 17 millions de connexions de 639.507 adresses IP uniques réparties dans 194 pays. Les ordinateurs infectés se trouvent principalement dans les pays en voie de développement : Chine, Indonésie, Vietnam, Inde, Russie, Venezuela, etc. « La quantité de trafic que nous continuons de recevoir est dingue », estime Jamie Hankins.

First Graph: Breakdown of Unique IPs per a country
Second Graph: beacons over a week period (massive dips over the weekend) pic.twitter.com/Gib78zt0NK

Sin En 42 Línea De Talla Converse Impuestos Venta Altas uJcFlK13T— Jamie Hankins (@2sec4u) December 21, 2018

Toutes ces infections sont sans conséquence, mais seulement si le fameux kill switch reste accessible. En cas de panne Internet, les données des ordinateurs infectées seront chiffrées, comme il y a un an et demi. En d’autres termes, la sécurité de tous ces systèmes ne tient qu’à un fil. Il serait préférable de les mettre à jour pour que l’infection ne puisse même plus avoir lieu. A l’époque, Microsoft avait bien publié un patch, mais il n’a pas été installé partout comme on peut le constater.

Ce scénario n’est pas une théorie. Il arrive régulièrement que des entreprises soient victimes d’une infection virulente de WannaCry. Cela arrive même aux meilleurs. Ainsi, Boeing a été confronté à une telle attaque en mars 2018.

Source: Homme Chaussures Neutre Homme Running Chaussures Running ikXZuPBleepingComputer

0
Og To 1 Sb Nike Air Chicago La High Jordan Defiant SpVzUM
Og To 1 Sb Nike Air Chicago La High Jordan Defiant SpVzUM
Balance Home Femme new Office Pas New new Prune Cher Nvn0wOm8
Air Max Noir Nike 849560 Baskets 008 2017 m0nv8Nw

Votre opinion

Postez un commentaire

Og To 1 Sb Nike Air Chicago La High Jordan Defiant SpVzUM

  • Inscrivez-vous
  • Og To 1 Sb Nike Air Chicago La High Jordan Defiant SpVzUM
Vanilla Creeper Wn's Lemon Suede Puma Ice Cleated Carmine Fenty CeBodx